Depuis plusieurs années l’avènement du digital offre une différente forme d’apprentissage, plus accessible et plus adaptable. Le marché des formations en e-learning grandit à vue d’oeil et la concurrence est de plus en plus grandissante.

Que ce soit votre premier ou votre dixième parcours, la question reste toujours la même : êtes-vous en train de créer une formation qui va marcher ?

Vous le savez aussi bien que nous, la création d’une formation est un processus tel qu’il serait fâcheux de s’engager sans même savoir si votre offre va connaître le succès qu’elle mérite. Par ailleurs, lorsque vous êtes seul.e aux commandes, difficile d’avoir le recul et les retours nécessaires pour savoir dans quelle voie s’engager.

Avant de commencer, sachez qu’il y a un prérequis à ce guide : vous avez déjà une communauté, c’est-à-dire des personnes qui vous connaissent et qui connaissent votre activité. Cette communauté n’a pas de limite de membres (aussi petite soit-elle), ni d’ancienneté. Toutefois, si personne ne vous suit ou ne vous reconnaît, il faudra passer par cette étape.

Etape 1: l’idée même de votre formation est attrayante

Le but de cette étape est de faire comprendre à vos prospects que votre formation s’adresse à eux. Il faut annoncer le bénéfice principal de votre offre, à quel besoin répond le produit ? que va-t-il changer dans la vie du client ?

Les 2 étapes incontournables

1. Votre formation est spécifique par son sujet et son objectif.

Pourquoi un sujet spécifique ? Pour ne pas vous disperser et créer une formation bulldozer qui ne sert pas tant que ça.

Pourquoi un objectif spécifique ? Pour que les prospects le comprennent, l’atteignent et développent un sentiment d’accomplissement lorsqu’ils le réalisent.

Comment faire ? Diagnostiquez votre idée de formation : pouvez-vous la découper en sous-parties ? Pourrait-elle se transformer en plusieurs formations ? Si oui, pensez à proposer un panel de parcours, ou au moins, plusieurs axes. Sinon, vous avez votre formation pointue.

2. Votre cible est spécifique.

Pourquoi une cible spécifique ? En vous adressant à tout le monde, vous ne vous adressez à personne. Et donc, vous perdez vos chances de toucher les bonnes personnes.

Comment faire ? Analysez deux paramètres : l’expérience et le comportement de votre cible. Son expérience correspond à son niveau de connaissance sur le sujet. Son comportement reprend plus son profil, ses attentes, ses peurs…

Etape 2: votre idée est validée par votre communauté

Vous pensez sûrement que votre formation est aussi utile qu’innovante, mais vous êtes peut-être le/la seul.e à le penser. C’est en tout cas ce que vous allez vérifier maintenant.

N’oubliez jamais, vous créez une formation pour votre communauté, pas pour vous. Si elle ne valide pas votre idée, c’est que votre idée est à retravailler.

La bonne idée : contacter des prospects. Lorsque vous avez défini votre cible, choisissez 5 personnes parmi votre entourage ou en dehors de votre cercle (merci LinkedIn) et allez leur poser des questions. Lesquelles ? Tentez :

  1. Qu’est-ce qui vous préoccupe le plus dans votre situation présente ?
  2. Qu’arrivera-t-il si votre situation ne change pas ?
  3. De quoi avez-vous besoin pour régler votre problème ?
  4. Si vous réglez le problème, quel changement va s’opérer dans votre vie ?
  5. Qu’est-ce qui vous pousserait à suivre ma formation ?
  6. Qu’est-ce qui vous freinerait ?

Votre but ici est de connaître les peurs, les freins, les besoins et les attentes de votre cible. D’un, vous validez ou invalidez vos intuitions et de deux, vous récupérez des éléments de langage. C’est toujours pratique dans vos communications.

Etape 3: votre communauté n’a qu’une hâte: commencer votre formation

Vous savez désormais ce que vous allez proposer et à qui. Faites place maintenant à vos talents de communicant ! Votre volonté ici est de faire monter le désir afin que le jour d’ouverture des inscriptions, votre formation se vende comme des petits pains.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser 4 axes :

  1. La récolte d’information : vous posez des questions à votre communauté via, par exemple, les réseaux sociaux. Questionnez-la aussi bien sur le contenu que sur le format.
  2. La co-création : vous la faites participer à votre processus en lui faisant choisir un nom ou voter pour un design.
  3. Le contenu de la formation : vous partagez la raison d’être de votre idée via un article de blog, un podcast, des posts sur les réseaux ou un mail.
  4. L’état d’esprit : vous rassurez votre communauté sur ses peurs et déconstruisez ses croyances limitantes.